Philosophal.fr

Philosophal.fr

Amour ou Attachement ? La grande question {audio}

amour ou attachement ?

Je n’ai rien contre l’attachement. Pour preuve, je fais partie de ces gens qui aiment l’illusion de l’appartenance... Cela fait parti de mon instinct animal, que je n’ai aucune envie de réprimer. Pour quel concept le ferais-je ?

 

En réalité, il me semble que je parle donc d’un « sentiment d’attachement » plus que d’un « lien d’attachement ».

 

{D’ailleurs, en me penchant sur l’étymologie de ce dernier, je m’aperçois que c’est un pléonasme... Nous voilà donc « liés et attachés »...

 

Tu peux toujours essayer de te sauver avec tout ça tiens !.}

 

Bon, l’attachement, pourquoi pas... Mais pas avec n’importe qui, et surtout pas n’importe quand s’il vous plait !

 

Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a rien de foncièrement mauvais à s’attacher à celui qui cherchera toujours à nous stimuler, et à nous tirer vers le haut... Parce qu’en s’engageant avec celui-ci, l’on s’assurera à coup sûr un quotidien sain.

 

Au contraire, s’attacher à une personne aimante ou aimable, mais qui jamais ne nous permettra d’évoluer de par sa façon d’être... Qu’elle soit irrespectueuse, castratrice, ou juste ennuyeuse... C’est, je trouve, une insulte à l’amour, et au reste de notre existence.

 

Pourquoi poursuivre une relation devenue médiocre ?

A cause de notre âge, de nos peurs, d’une dépendance affective ou financière, d’un excès de reconnaissance, ou encore d’un manque d’énergie ?

 

Si comme moi, vous pensez que « La vie ne vaut d’être vécue sans amour », il est certain que vous ne pourrez jamais vous contenter d’un lien d’attachement... À moins que vous ayez une estime de vous si faible que vous pensez ne mériter mieux que ce que l’autre vous propose.

 

Le piège de l’attachement, c’est de se sentir restreint, ou prisonnier de cet autre que jadis l’on a aimé, mais pour qui, désormais, l’on n’éprouve plus qu’une illusion d’un lien de parenté, qui s’évaporera spontanément lors de la séparation... J’avance, dans 1 cas sur 3, d’avantage si pas d’enfants en commun.

 

 

 

Article complet ici :

https://www.philosophal.fr/amour-et-attachement-quand-rompre

 



03/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres