Philosophal.fr

Philosophal.fr

Écrits Pamphlétaires et Poétiques

L’oeuvre panphlétaire et ses sous-genres littéraires se révèlent violemment critiques envers leurs sujets (individus, dogmes, États, etc.), et ont souvent pour objectif de démontrer l’absurdité d’une situation en poussant le lecteur dans ses retranchements.

Ils s’opposent à la bien-séance, et sont à différencier du genre purement polémique qui engage un débat et suppose un discours adverse lacunaire. 

Le pamphlet, lui, est plus direct et ne s'attache pas à une preuve précise, il affirme ce qui est et ce qu'il faut combattre, sur un ton généralement grave ou froid, telle la diatribe. À l’inverse, la satire s'appuie sur une rhétorique du mépris et de la moquerie en cherchant à faire rire, et va plutôt s'attacher à un fait en grossissant l'erreur pour montrer le gouffre avec la réalité.


Froisser ou mépriser

Je ne déblatère pas pour le plaisir de contredire la pensée collective, puisqu’il m’arrive même de m’en prendre à tout le reste.

Tu aurais tort de croire que la médiocrité du peuple m’aide à jouir d’une supériorité que seuls les bienpensants détestent.

Et détrompe toi, je n’ai pas un avis sur tout, donc ne me cherche pas, je fuis le débat comme la peste.

Je suis une individualiste, un électron libre qui oeuvre grossièrement contre l’idiotie.

Il est vrai que, lorsque je l’ouvre, bien souvent je froisse plus que ne le sont tes fringues dans ta penderie.

Mais estime toi heureux quand je le fais, c’est toujours plus constructif que mon mépris.

 


08/01/2020
0 Poster un commentaire

Les célibataires frustrés

Messieurs les concernés,

 

Cessez de geindre lorsque vous voyez une femme exposer souhaits et exigences en amour, sous prétexte que vous n’y correspondez guère.

À vous de vous améliorer, ou d’accepter qu’il existe d’autres hommes plus aptes à la satisfaire.

 

Cessez aussi de geindre lorsqu’une femme vous brise indélicatement le coeur alors que, quand vous l’avez rencontrée vous n’avez pas cherché à la connaître en profondeur, ou que vous n’avez jugé utile de la questionner sur ses histoires avec d’anciens partenaires.

Peut-être que si vous aviez été moins occupées à fantasmer sur les orifices de son entrejambe, vous auriez pensé à le faire.

 

Mais pourquoi donc continuez-vous à geindre, alors que vous n’avez enfin plus aucun effort à fournir depuis que vous êtes célibataires ?

Certes, je reconnais volontiers que les mouchoirs ou les prostituées finissent par revenir cher.

 

Les hommes et Les femmes ne sont pas égaux, et ne le seront certainement jamais... Vous le criez haut et fort depuis toujours ? Moi aussi, mais pour des raisons qui diffèrent.

Prendre pour exemples et modèles de relations vos grands-parents, ou le tiers-monde, relève d’un manque flagrant d’impartialité. Car non, la femme n’a pas changé, elle a juste retrouvé sa liberté, de penser, d’agir, et de jouir de son existence... grâce aux premières générations de féministes intellectuelles.

Mais j’invite tous les abrutis que ces faits dérangent, à aller se faire voir brutalement par l’un de leurs congénères, masculin et arriéré... Rare solution que je peux leur proposer s’ils veulent persister dans la domination culturelle.

 

 

« Certains hommes n'ont que ce qu'ils méritent : les autres sont célibataires. »

Sacha Guitry

 


19/10/2019
1 Poster un commentaire

Généralités humaines

 

L’homme voit le mal et le vice partout, reflets de ce qu’il incarne.

Il est incapable de se détacher ou de prendre du recule sur les situations. De ce fait, Il est aussi rarement apte à comprendre l’humour et le second degré.

Quand il se sort les doigts du cul, c’est souvent pour pointer l’un d’eux vers l’individu qui n’accepte de penser comme lui ou d’adopter ses comportements de dégénéré.

Jamais il ne parviendra à faire taire mes constats à son sujet, et qu’importe le ton que j’emploierai, celui-ci sera toujours à la hauteur de ses stupidités.

Également, jamais je ne mâcherai mes mots ni n’adoucirai mon vocabulaire quand il s’agira de contrecarrer son faux self d’aliéné.

Son dénis de lui-même et ses dogmes lui péteront à la gueule en temps et en heure, et à partir de là les échanges entre lui et le reste du monde pourront s’harmoniser.

Mais en attendant, je ne baisserai guère les armes, je continuerai même à les recharger.

 

Ana

 


14/10/2019
2 Poster un commentaire

Vilaine (ex) polyandre

J’en viens à devoir expliquer ma façon d’aimer... En effet, l’incarner ne suffit pas toujours...

 

Je viens de passer 2 longs jours (j’ai un peu dormi entre temps j’vous rassure) à exposer ma nouvelle façon de vivre l’amour. Et si je me suis épuisée à faire ceci, c’est dans l’optique de peut-être pouvoir vivre quelque chose de beau avec mon interlocuteur, un mono interloqué.

 

A priori, le polyamour c’est bon ça passe. En revanche, quand j’explique que je ne souhaite pas que mes prochains amoureux aient eux aussi d’autres partenaires en parallèle à moi, là ça coince...

- Mais attends, t’es égoïste ! (par extension Petite salope !) Toi t’as le droit mais pas tes mecs ?

- Ouais, je t’ai abondamment expliqué pourquoi non ! Question éthique et de viabilité... Et non, ce n’est pas parce que je suis qu’une égoïste donc.

 

Voyons maintenant ma posture relationnelle sous un autre angle...

J’ai une passion qui est l’Amour... Et que l’on ne me parle pas de dépendance affective, je l’ai guérie. De plus quand j’étais encore dépendante affective je ne savais me focaliser que sur une personne à la fois... Info intéressante n’est-ce pas ?

 

Donc, je reprends... Ma passion à moi c’est l’Amour... Et la tienne c’est quoi ? Le foot ? Ok, partons là-dessus...

Avant que l’on se rencontre, tu aimais donc jouer au foot et regarder des matchs à la TV... (Faudra qu’on cause mon Chou) 

Est-ce que sous prétexte d’équité je devrais me forcer à taper un ballon avec tes potes, et boire des bières en me grattant les... la... touffe devant France/Brésil ? (Pardon j’en suis restée à là moi)

Est-ce réellement un tableau qui me rendrait sexy à tes yeux ? (Éh merde mauvais exemple c’est ça ? Arf)

Sérieusement, avant moi jamais tu n’as eu à te plaindre d’avoir été monoamoureux... Me trompe-je ? Pourquoi alors vouloir te forcer à pratiquer ce qui ne t’a jamais appelé ? Quelle image te fais-tu du polyamour ? ... Mais non petit Coquinou, ce à quoi tu penses c’est du libertinage ! Non non pas de ça avec moi !

 

Bon et puis attends, toi l’homme de base... Ça ne serait pas dans tes particularités d’avoir du mal à combler affectivement rien qu’une seule femme ? Jamais aucune ne te l’a reproché ? Et tu en voudrais plusieurs ?! 


09/09/2018
8 Poster un commentaire

Moi VS Soi

Se sentir observé par quelque chose de plus grand... Connaissez-vous cette sensation ?

Très sincèrement ce n’est pas super agréable ! Personnellement, je n’ai jamais vraiment apprécier que l’on veille sur moi ou que l’on me jette un regard à la limite de la condescendance. 

 

Je m’explique, quand je suis sur le point de prendre une décision radicale, toujours pour mon bien pourtant... Désormais, c’est comme si le temps s’arrêtait, histoire que je savoure pleinement la confrontation entre mon Soi et Moi-même... Là, les yeux dans les yeux ! 

Bon ça va que ce n’est que lui, parce que ce genre d’échange profond n’a jamais été très apprécié de mon côté autiste évitant.

 

Alors voilà, la conversation pourrait ressembler à ce qui va suivre :

Moi - Nom di diou ! Si l’autre se comporte ainsi dès le départ, ceci n’annonce rien de bon pour la suite tu crois pas ? Ouais t’as raison, montre lui que t’es pas le genre de nana à accepter ça.

Mon Soi - Hop hop petit être de lumière à qui il arrive d’oublier sa condition... Qu’est-ce que tu nous fais là hein ? Regarde moi dans les yeux quand je te parle s’il te plait...

Moi - Tu fais bien de dire ‘s’il te plait » oui ! Et sinon t’as pas l’impression que mon matricule est un peu long ? Bon ok ok, peut-être qu’il ne l’a pas fait exprès... ... Mon cul ouais ! Il a menti le vilain, et je dois faire comme si j’étais aussi naïve qu’il l’espère ? Aaaaaaah... Aller d’accord, ça va pour cette fois, je laisse couler.

Mon Soi - Bravo ! Je suis si fier de toi.

Moi - Mouais... T’as de la chance que j’t’aime toi... Mais tu entendras parler de Moi jusque dans l’astral si je suis amenée sous peu à m’en mordre les doigts !

Mon Soi - Tu es trop bonne...

 

Moi - ... Tu sais ce qu’on dit à ce propos chez nous ? Oh et puis chut, garde ton innocence et reste pur... Je gère ça pour toi.


04/08/2018
0 Poster un commentaire