Philosophal.fr

Philosophal.fr

Froisser ou mépriser

Je ne déblatère pas que pour le plaisir de contredire la pensée collective, puisqu’il m’arrive même de m’en prendre à tout le reste.

Tu aurais tort de croire que la médiocrité du peuple m’aide à jouir d’une supériorité que seuls les bienpensants détestent.

Et détrompe-toi, je n’ai pas un avis sur tout, donc ne me cherche pas, je fuis le débat comme la peste.

Je suis une individualiste, un électron libre qui oeuvre grossièrement contre l’idiotie.

Il est vrai que les fois où je l’ai ramené, je t'ai plus froissé que ne le seront jamais les guenilles de ta penderie.

Mais estime-toi chanceux de l’attention que j’ai bien voulu t’accorder, elle est toujours plus constructif que mon mépris.

 



08/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres